samedi 20 février 2010

Suite du concours!

À l'aide du dernier post, du visionnement de la vidéo de "V télé" et des définitions qui suivent, de quel(s) type(s) d'homophobie ont fait preuve nos deux amis les commentateurs sportifs de l'année? Plus d'une réponse est possible.

Un super cadeau virtuel sera remis à la personne gagnante!

Bonne chance!

Sophie Morin, Sexologue-Consultante

L'homophobie d'attitude
Sentiment ou opinion voulant que les personnes homosexuelles soient anormales ou malades.

L'homophobie hétérosexiste
Croyance voulant que tout le monde soit hétérosexuel ou que l'hétérosexualité soit la seule voie valable. Cette croyance repose sur la notion de norme de la majorité.

L'homophobie du langage
Langage comportant un vocabulaire et des expressions allant de la plaisanterie à l'injure.

L'homophobie interpersonnelle
Manifestation d'inconfort, d'insécurité ou de peur au contact des personnes homosexuelles.

L'homophobie institutionnelle ou systémique
Pratique institutionnelle érigée en système où les personnes homosexuelles sont défavorisées.

L'homophobie d'intérêt
Attitude des personnes qui s'intéressent à l'orientation homosexuelle à des fins pécuniaires ou personnelles et qui refusent toute association à l'homosexualité.

L'homophobie intériorisée
Forme d'homophobie, souvent inconsciente, résultant de l'éducation et des valeurs transmises par la société. Les personnes homosexuelles ne sont pas à l'abri de cette forme d'homophobie, ayant reçu la même éducation que tous et ayant été influencées par les mêmes valeurs de la société.

L'homophobie passive ou par omission
Attitude passive qui consiste à ne rien dire ou à ne rien faire devant un comportement homophobe, alors que la situation voudrait que l'on intervienne pour y mettre fin.

L'homophobie violente
Manifestation extrême de l'homophobie qui conduit à la violence, allant de l'agression verbale jusqu'au crime haineux.

2 commentaires:

Mr-Pink a dit…

Entouca, ça répond bien à ma question sur comment on détermine un comportement homophobe. Je dirs que nos deux amis Pat et Tic on présenté des exemples d'homophie langagière, interpersonnelle (ils sont clairement mal à l'aise avec ça), intériorisé. Au moins ces trois là. À la limite, pécunier et instiutionnel, mais bon, c'est difficile de savoir leurs motivations.

Ceci dit, on pourrait parler de leurs excuses. Ils se sont en gros "excusé que nos propos aient choqué des gens"... heille, façon détourné de ne pas s'excuser à quelque part. Des vrais excuse délégitimise les propos, il fallait dire qqc genre "je m'excuse pour mes propos, ils étaient cons et stupides et en les énonçant, j'ai étalé à la face du mon mon homophobie".

Sophie sexologue a dit…

@ Mr-Pink: Je n'ai pas entendu leurs excuses encore, je dois faire une recherche à ce sujet. Mais en effet, ce serait peut-être bien d'en parler.