mardi 11 mai 2010

La sexualité et ses représentations dans le contexte des transformations des technologies et de l'environnement social


Vous connaissez l'ACFAS? Il s'agit de l'Association francophone pour le savoir. Depuis des années, durant une semaine ils rassemblent une panoplie de scientifiques qui présentent les plus récentes avancées dans des domaines aussi variés que les sciences mathématiques, les lettres, les sciences sociales et plusieurs autres.

Cette année, une journée entière sera accordée à "La sexualité et ses représentations dans le contexte des transformations des technologies et e l'environnement social."

Lors de cette journée, on remettra en contexte ce qu'on appelle "l'hypersexualisation" et on discutera du phénomène en se posant la question "Est-ce que l'hypersexualisation existe réellement?" Cette journée de réflexion risque d'être fort intéressante. Ça vous intéresse? Vous pouvez lire cet article pour avoir plus d'informations ou vous rendre sur le site de l'ACFAS pour découvrir les conférencier(ère)s qui feront des présentations.

3 commentaires:

*** a dit…

Merci Sophie pour cet article. C'est un point de vue intéressant. Je me suis souvent demandé, sans toutefois nier la montée de l'hypersexualisation, à quel point, en termes de proportion de la population, l'hypersexualisation avait des impacts sur les pratiques sexuelles des individus (des jeunes surtout, puisqu'ils en sont à leur début, mais aussi des adultes)... Les adolescents ne sont quand même pas complètement dépourvus de tout sens critique... (?)

jeanthibca a dit…

c'est un sujet intéressant ça.

Sophie sexologue a dit…

@ ***: Je suis d'accord; il faut faire un peu plus confiance aux adolescent(e)s et à leur sens critique. Justement, l'éducation à la sexualité pour moi laisse une grande place au développement du sens critique. À mon sens, la porno et la sexalisation de l'espace publique n'est pas prête de disparaître et c'est en amenant les gens à y jeter un oeil critique qu'on les amènera à se protéger des impacts que ceux-ci pourraient avoir.