samedi 15 mai 2010

Super série de "Professionnels sans frontières"

J'ai découvert hier une série d'émissions produites par "Professionnels sans frontières". Je la découvre un peu sur le tard dans la mesure où c'est la 9e d'une série de 13 et, malheureusement, les épisodes ne sont pas disponibles sur leur site. Par contre, vive la technologie! L'épisode d'hier se trouve, lui, sur You tube! Je peux donc vous les mettre directement sur le blogue! :-)

Pour vous faire un petit topo, "Professionnels sans frontières" est un organisme qui regroupe toutes sortes de personnes qui travaillent en coopération internationale dans le cadre de leur travail: médecin, optométrice, vétérinaire et, la semaine prochaine, gynécologue (j'y reviendrai plus loin).

L'épisode de cette semaine mettait en scène un étudiant qui souhaitait confirmer son désir de travailler en coopération internationale. Lors d'un stage au Viet Nam, il travaille dans un organisme qui travaille à prévenir les ITSS (infections transmissibles sexuellement et par le sang), notamment, le SIDA qui est en forte augmentation dans cette région du monde.

Le principal défi? La sexualité est complètement tabou! Comment arrive-t-on à faire de la prévention d'infections qui se transmettent lors de relations sexuelles alors qu'on ne parle jamais de sexualité! Tout un mandat!

Un exemple? Des boîtes de condoms ont été installées dans les universités pour distribuer gratuitement des contraceptifs, mais les gens n'en prennent pas. À la caméra, il demande à une Vietnamienne de prendre un condom et elle tremble un peu en poussant un petit cri aigu en le prenant.

Un des éléments pertinents de cette émission (et des autres aussi j'imagine) c'est le réalisme du contexte de la coopération internationale: non une personne qui fait un stage de 3 mois ne changera pas le pays et encore moins le monde! Si vous songez à faire de la coopération internationale et que votre objectif est d'aller changer les choses en arrivant avec votre expertise, écoutez donc une couple d'épisodes; ça vous remettra les choses en perspectives!

Mais sincèrement, je vous recommande chaudement cet épisode.

Comme je le disais plus haut, l'épisode de la semaine prochaine nous présentera un "Gynécologue sans frontières"; l'épisode sera diffusé sur les ondes de Radio-Canada, samedi à 13h30. Voici le descriptif:


GYNÉCOLOGUE SANS FRONTIÈRES

Port-au-Prince, Haïti : À chaque minute, une femme meurt dans le monde en donnant naissance ou à la suite de complications liées à un accouchement. C’est plus d’un demi-million de mamans par année. Le gynécologue André Lalonde, d’Ottawa, s’est donné la mission de réduire le nombre de femmes qui trouvent la mort en voulant donner la vie. Depuis 20 ans, le Dr Lalonde, directeur général de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, sillonne la planète afin de mettre sur pied des stratégies et des programmes pour assurer la santé des mères et des nouveau-nés. En Haïti, il forme entre autres des gynécologues, des sages-femmes, des infirmiers et des infirmières pour réduire le taux de mortalité maternelle, 300 % plus élevé qu’au Canada.

Peut-être devrais-je envoyer l'heure et la date de l'émission à Stephan Harper qui vient de prendre position pour que les organismes internationaux travaillant en santé des femmes et qui pratiquent des avortements ne soient pas financés... Qu'en pensez-vous? ;-)





4 commentaires:

Méli a dit…

C'est une bonne idée de l'envoyer à Harper, sauf qu'on sait très bien qu'il ne l'écoutera pas...

Sophie sexologue a dit…

lol
Ouais, c'était un petit peu sarcastique de rien du tout l'envoi à Harper! ;-)

Marie-Chantal a dit…

C'est vraiment intéressant comme documentaire. Merci Sophie de nous le partager :)

Sophie sexologue a dit…

@ Marie-Chantal: Ça fait plaisir! :-)