samedi 19 juin 2010

Signez la pétition pour le retour des cours d'éducation à la sexualité dans le système scolaire québécois!


Vous trouvez qu'il est un total non sens que les cours d'éducation à la sexualité aient été retirés de l'école? Vous n'êtes pas les seul.e.s! Je partage cet avis et le CALACS de l'Estrie aussi! Le centre a démarré une pétition qui sera déposée à l'Assemblée nationale en octobre prochain pour demander au gouvernement Charest de réintégrer les cours d'éducation à la sexualité dans le cheminement scolaire des élèves!

Voici leurs revendications:

Nous revendiquons, que le gouvernement du Québec instaure des cours spécifiques d’éducation à la
sexualité dans une perspective de rapports égalitaires, non sexiste et non hétéro sexiste.
Dans le cadre de la marche mondiale des femmes 2010, le troisième champ d’action traite de la violence
envers les femmes, il revendique que le gouvernement du Québec mette en place des mesures concrètes pour
prévenir et lutter contre les violences envers les femmes, notamment l’hyper sexualisation et la
marchandisation du corps de la femme, en commençant par :
- légiférer en matière de pratique publicitaire;
- mettre en place des cours d’éducation à la sexualité dans une perspective de rapport égalitaire, non
sexiste et non hétéro sexiste.
Le CALACS de l’Estrie a décidé, en lien avec les revendications, d’initier une action concrète, par la mise en
place d’une pétition, concernant l’éducation à la sexualité des jeunes.
Les médias, l’école et les modèles parentaux contribuent tous à la socialisation des jeunes en matière de
sexualité. En quête d’identité, les jeunes filles et les jeunes garçons subissent une pression énorme à se
conformer aux styles et aux attitudes qui les entourent.
Le programme de formation personnelle et sociale du ministère de l’éducation du Québec a été
graduellement aboli à partir de 2001. Ce programme consacrait quelques heures à l’éducation sexuelle durant
l’année scolaire, au primaire et au secondaire.
Ce n’est pas d’hier que plusieurs groupes revendiquent des cours d’éducation à la sexualité. Il y en a déjà eu
à l’école, mais maintenant, dans le cadre du renouveau pédagogique (depuis 2001), l’ensemble du personnel
scolaire est appelé à dispenser le contenu du programme d’éducation à la sexualité. Ce contenu doit être
transversal à toutes les matières, donc sous la responsabilité de tout le personnel de l’éducation, et donc
personne en particulier, comme si toutes et tous se sentaient outillés et qualifiés pour donner ce genre de
formation. Résultat, dans notre société moderne de 2010, on ne donne pas de cours spécifique d’éducation à
la sexualité dans nos écoles, puisque peu le font ou se sentent à l’aise de le faire.
L’éducation sexuelle à l’école fournit aux jeunes une occasion de développer un rapport critique face à la
sexualité sexiste et stéréotypée qui leur est proposée dans les médias de masse. Elle peut être l’occasion de
mobiliser les jeunes dans une réflexion autocritique quant à la nature de leurs comportements et attitudes
sexuels. Pour les féministes, les cours d’éducation à la sexualité représentent le contexte idéal pour aborder
les sujets tels les rapports égalitaires et respectueux ainsi que les stéréotypes sexuels et hétéro normatifs.
On doit s’assurer que nos jeunes reçoivent des cours d’éducation à la sexualité dans une perspective d’égalité
entre les femmes et les hommes, exempts de sexisme et d’hétéro sexisme. C’est de cette façon qu’elles et
qu’ils pourront développer une meilleure estime de soi, leur sens critique et de saines habitudes de vie, dont
des rapports égalitaires dans leur vie amoureuse.
Cette pétition sera remise au Premier Ministre monsieur Jean Charest et à la ministre de l’éducation
madame Michèle Courchesne lors des activités de la marche mondiale des femmes 2010 du 13 au 17 octobre
prochain.

Prenez position et allez signer la pétition ici. Vous pouvez aussi en faire imprimer une copie papier pour la faire signer à votre entourage et l'envoyer au CALACS de l'Estrie par la poste. C'est un petit geste qui pourrait bien avoir de l'impact!

Merci!

Sophie Morin, Sexologue-Consultante

p.s. Il se peut que si vous utilisiez un MAC, vous ne soyez pas en mesure de signer la pétition en ligne.

Aucun commentaire: