samedi 28 août 2010

Contravention de style?

Le week-end dernier, je suis tombée sur une capsule de Jean Airoldi qui donnait des "contraventions de style" dans la rue. Pour les néophytes comme moi, le concept est le suivant. Jean Airoldi repère des gens qui, à son sens, ont commis des impairs au niveau de leur style vestimentaire. Il a un sifflet de gendarme, siffle et se dirige vers la personne. Il lui explique le "problème" de sa tenue et lui offre quelques dizaines de dollars pour que la personne aille s'acheter quelque chose de "plus approprié".

Les deux capsules que j'ai vues sont les suivantes: la première dame s'est fait donner une contravention de style, car elle portait des chaussures de sport avec une jupe; il lui a demandé d'aller acheter des chaussures plus jolies.

La deuxième était une femme qui portait un petit veston court. Il lui a dit que le veston ne l'avantageait pas et lui donnait l'air d'avoir de grosses fesses (ça n'a pas été dit comme ça, mais ça voulait dire ça). Il lui a donc dit d'aller s'acheter une veste plus longue.

Dans le premier exemple, on nous dit "on se fou de ton confort; l'important c'est d'être joli". La dame lorsqu'elle est sortie de chez elle devait bien se douter que ses espadrilles blanches fluo n'allaient pas avec le reste de sa tenue, mais elle a peut-être décidé de mettre des chaussures confortables, car elle avait choisi de faire ses courses à pied et que ses chaussures de sport étaient les plus confortables? Ou elle a des problèmes de circulation sanguine et ces chaussures sont les seules qui lui font? Où elle a 3000 autres choses à penser et se fou complètement que ses chaussures n'aillent pas avec le reste de sa tenue?

Dans le second exemple, on nous dit "ok, tu es ronde, mais il faudrait que tu le caches un peu", car je ne l'ai pas nommé, mais la jeune fille avait des courbes. Non seulement elle s'est fait dire que sa veste actuelle lui faisait des grosses fesses (ce qui semblait être un problème), mais elle devait en acheter une plus longue (pour cacher "tout ça").

Monsieur Airoldi a beau donner 50$ à une femme pour s'acheter des chaussures, mais arrive-t-on réellement à trouver des chaussures confortables à moins de 50$ avec les taxes? En ce qui me concerne, lorsque j'en trouve à ce prix, elles sont en soldes.

Vous savez, je n'ai rien contre les services de stylismes; il y a des gens qui les utilisent et d'autres qui souhaiteraient les utiliser, mais qui n'en ont pas les moyens. Certaines émissions permettent à des personnes qui le souhaitent d'avoir accès à ces services gratuitement et font des heureux(euses)! Mais quand on marche dans la rue, on n'a rien demandé? Le concept des contraventions de style ne vise pas à démocratiser l'accès à ce genre de services, mais à dire aux gens que l'apparence doit se trouver plus haut dans l'échelle de valeurs que le confort ou le bien-être. Finalement, ça donne l'impression aux gens que ce qu'il aiment, c'est de la bouilli pour chat et qu'ils ne sont pas en mesure de prendre des décisions pour eux-mêmes; qu'il faut laisser ça aux spécialistes.

Ça n'aide pas tellement les gens à se sentir bien dans leur corps ni à augmenter leur estime d'eux-mêmes...Vraiment, c'est un concept que je ne comprends pas...

mardi 17 août 2010

Les biscuits de la fortune envahissent nos vie!

"Un de perdu, dix de retrouvés";
"Vie chaque jour comme si c'était le dernier"
"Quand on n'a pas ce que l'on aime, il faut aimer ce que l'on a"
" Si ça t'est arrivé, c'est que tu as quelque chose à apprendre de cette situation"

On a tous déjà entendu ce genre de phrases (et bien plus encore). On en a peut-être même déjà dit plusieurs! En général, les personnes qui nous les disent souhaitent nous remonter le moral, mais sincèrement, est-ce que ça fonctionne?

Rarement.

Mais pourquoi est-ce que ce genre de phrases nous remontent rarement le moral?

Parce que ces phrases sont généralement la conclusion d'un processus de réflexion, mais si nous n'avons pas personnellement vécu le processus, ces phrases ne nous feront aucun bien et risquent même d'avoir l'effet inverse!

En général, quand une personne tente de nous remonter le moral, c'est parce que nous vivons une situation plus ou moins difficile. Et cette situation plus ou moins difficile passera lorsque nous en aurons fait le deuil. Mais saviez-vous qu'il y a plusieurs étapes à un deuil? On en compte cinq. Dépendamment des situations, nous pouvons passer au travers des 5 étapes en 5 minutes ou en 5 ans! Ça dépend de la personne, de la situation et d'une foule de choses. Mais quoi qu'il en soit, nous passerons au travers de toutes ces étapes, c'est inévitable! Les voici:

La négation: Une personne commence d'abord par nier la situation "Tu me niaises? Voyons! Ça ne se peut pas!" Ça peut sembler contradictoire, mais nier la situation, c'est débuter le processus de prise de conscience de la situation qui vient d'arriver.

La colère: La colère est souvent le fruit de notre propre impuissance par rapport à la situation. Cette étape est inévitable. Cette colère peut se retourner contre nous-mêmes ou contre les personnes qui nous entourent au moment de ladite épreuve. Une personne qui nous dirait à cette étape "Un de perdu, 10 de retrouvés" risquerait donc d'être la cible de cette colère! ;-)

Le marchandage: C'est un pas de plus vers l'acceptation; la personne tente d'accepter la situation en trouvant des moyens de minimiser les impacts. C'est à ce moment que les personnes qui ne croient pas en Dieu se mettent à prier et à promettre d'être une meilleure personne si la situation se résorbe! :-) À ce stade, les personnes se mettent à acheter des millions de livres pour trouver LA réponse, s'inscrivent à des groupes de croissance personnelle, essaient de nouveaux médicaments miraculeux, etc. C'est à cette étape aussi qu'une personne serait plus vulnérable de se faire recruter par des groupuscules ou des sectes proposant une série de dogmes qui promettent de mettre fin aux souffrances des personnes.

La dépression: Malgré les mesures mises en place, la personne prend conscience que ce qu'elle a perdu ne reviendra pas. Petit à petit, cette période dépressive plus ou moins longue permet à la personne de se détacher tranquillement. C'est donc la cogitation qui permettra à la personne de mieux sauter après!

L'acceptation: Cette étape ne signifie pas que la personne parlera de la situation avec le sourire, mais elle accepte maintenant la situation. En général, on peut voir que la personne est à cette étape parce qu'elle se projette dans le futur; il y a une distance qui se crée, sans oublier ce qui est arrivé. C'est cette distance qui permettra à une personne de tirer des conclusions de ce qu'elle vient de vivre. C'est à la suite de cette étape qu'une personne sera capable de dire "un de perdu, dix de retrouvés" et "Quand on n'a pas ce que l'on aime, il faut aimer ce que l'on a", car ces phrases trouveront une résonance chez la personne; ces phrases seront associées à tout un processus au travers duquel la personne est passée; c'est une phrase qui résume le processus. Rien d'autre!

Donc le récital d'un sac complet de messages trouvés dans des biscuits de la fortune dans l'optique d'aider une personne ne risque pas de fonctionner. L'idée n'est pas de dire que ces phrases n'ont pas de sens, mais bien qu'une personne ne sera pas en mesure de les recevoir si elle n'est pas rendue à cette étape du processus. La meilleure façon d'aider les personnes que vous aimez reste d'être présent, à l'écoute et de nommer que vous serez là si la personne en a besoin, parce que les phrases toutes faites, sincèrement, ça craint....

Bien sûr, le processus de deuil se vit à la suite d'un décès, mais il se vit aussi à la suite d'une rupture amoureuse, d'une déception vécue dans une relation amicale, à la suite de l'échec d'un régime amaigrissant, etc! On vit des deuils au quotidien et une façon de mieux passer au travers des différents types de deuil, c'est de cesser de se juger par rapport aux émotions vécues lors de ces deuils! L'acceptation est la dernière étape, pas la première, ne l'oubliez pas. Et donnez-vous du temps!

lundi 16 août 2010

Aujourd'hui, les hommes peuvent être menstrués!

J'ai souvent entendu des hommes dire qu'ils étaient curieux par rapport aux menstruations des femmes. Curieux, parce qu'ils ne pourraient jamais réellement savoir ce que c'était ou sentir physiquement ce que ça pouvait faire.

L'artiste Hiromi Ozaki a décidé de créer un simulateur de menstruations pour qu'un homme puisse comprendre comment une femme peut se sentir durant ses règles. Le simulateur reproduit les pertes menstruelles et les crampes qu'une femme peut avoir durant ses menstruations. L'artiste n'a pas la prétention d'avoir inventé un simulateur parfait, mais elle a tenté, le plus possible, de reproduire les sensations qu'elle-même ressent durant ses règles.

Assez spécial, mais intéressant comme réflexion. Vous voulez voir de quoi ça a l'air? Voici une courte vidéo qui présente le simulateur dans une mise en scène artistique:


Et vous, aimeriez-vous pouvoir vivre au moins une fois dans votre vie les sensations qu'une femme peut vivre durant ses menstruations?

Malheureusement, semblerait-il que les probabilités que ce simulateur soit mis en marché sont presque nulles; êtes-vous déçu(e)s?

12 choses que les mères ne disent généralement pas

Je viens de tomber sur un texte qui m'a bien fait rigoler. Il s'agit d'un texte de Geneviève Lefebvre sur son blogue "Chroniques blondes" qui s'intitule "12 choses que les mères ne disent généralement pas". Que vous soyez mère ou pas, ça donne un autre point de vue et ça humanise la parentalité qui est souvent décrite avec un peu trop de romantisme.

Que les personnes qui n'aiment pas les satires s'abstiennent...

Bonne lecture!

jeudi 12 août 2010

Pourquoi ça ne fonctionne pas chez les femmes?

Le viagra (ou ses autres petites amies)

Ah la fameuse petite pilule bleue! On l'appelle à tort la pilule du désir, car elle n'a en effet aucun impact sur le désir.

Comment fonctionne le viagra? Il permet à un homme qui a du désir sexuel, mais qui a des problèmes érectiles (un homme qui arrive à avoir une érection partielle ou pas d'érection du tout) d'obtenir une érection pour quelques heures. Le viagra permet une meilleure vasocongestion des tissus et c'est ce qui permet à l'homme d'obtenir une érection ou une érection plus ferme et complète. Mais je le répète, cet homme doit avoir du désir sexuel pour que cette vasocongestion ait lieu.

Un des éléments importants à savoir, c'est que les hommes en général associeront "satisfaction sexuelle" à "capacité d'obtenir une érection" (du moins, les hommes qui ont des problèmes érectiles). Cette réalité n'est pas la même chez les femmes; une femme qui voit sa réponse sexuelle améliorée (meilleure capacité à entrer dans la phase de l'excitation sexuelle où le corps répond physiologiquement par l'érection du clitoris et la transsudation plasmique et la lubrification vaginale, entre autres choses) n'associe pas "satisfaction sexuelle" à "capacité d'entrer dans la phase de l'excitation sexuelle". Il est donc logique que les études ayant été faites avec le viagra sur les femmes se soient montrées non concluantes, car les femmes ont besoin de plus qu'une réponse organique pour avoir envie d'avoir des relations sexuelles! :-) Donc oui le viagra peut avoir un impact chez les femmes, mais il n'obtient pas l'impact escompté dans la majorité des cas..

La testostérone

On sait aujourd'hui que la testostérone a un effet sur le désir sexuel. On sait aussi que les hommes ont plus de testostérone que les femmes. Là s'arrêtent les faits.

Il existe un mythe qui dit que si on augmente la quantité de testostérone dans le corps d'une personne, cette personne aura plus de "libido", donc de pulsion et de désir sexuel. Mais c'est un mythe. Une personne qui s'injecte de la testostérone peut voir plusieurs effets secondaires sur son corps, mais pas sur son appétit sexuel.

Ce qui est vrai, c'est que si une personne, homme ou femme,  prend conscience que son corps produit en quantité insuffisante la testostérone que son corps est sensé produire, ça pourrait avoir un impact sur le désir sexuel. Ces personnes, qui auraient obtenu cette information en allant passer des tests médicaux, pourraient alors prendre les mesures nécessaires pour que leur corps ait la quantité nécessaire de testostérone. Il est donc possible que ces personnes voient leur appétit sexuel augmenter une fois ce rebalancement hormonal rétabli. 

Mais ce qu'il faut retenir, c'est qu'augmenter la quantité de testostérone normale de son corps n'a aucun effet sur la libido, que vous soyez homme ou femme . Par contre, il peut avoir toute une gamme d'effets secondaires indésirables sur les caractères sexuels d'une femme si celle-ci prend de la testostérone en trop grande quantité, comme l'augmentation de la pilosité, la voix qui devient plus grave, etc.

jeudi 5 août 2010

Connaissez-vous les risques de l'épilation laser?

Aaaaaah les poils!

En 2010, le poil est devenu un repoussoir pour bien des personnes! Il faut le raser, l'épiler, l'arracher; bref, l'enlever!

Nous pourrions avoir un débat "pour ou contre l'épilation", mais quel que soit mon avis (ou le vôtre), il reste que des personnes sont pour et choisiront tout de même de s'épiler!

Une des options de plus en plus envisagées pour se débarrasser du poil est l'épilation laser. Mais saviez-vous qu'il existe des contre-indications et des risques importants au niveau de la santé quant à l'utilisation de cette technique?

Avant de prendre un rendez-vous avec votre esthéticienne qui vient tout juste d'acquérir cette nouvelle technologie, je vous invite à écouter cette émission de "légitime dépense" qui vous expliquera quels sont les éléments à connaître pour éviter les blessures et les mauvaises surprises lors de l'épilation laser (rendez-vous au tiers de l'émission environ). Une brûlure au troisième degré, surtout dans la région des organes génitaux pourrait être très douloureuse et pourrait même vous faire perdre de la sensibilité; un petit 5 minutes pour vous informer pourrait vous éviter bien des ennuis!

D'ailleurs, les journalistes de "légitimes dépenses" ne sont pas les seuls à se questionner sur les risques des interventions esthétiques, comme l'épilation laser. Le Collège des médecins a mis en place un comité de réflexion et viennent tout juste de publier "Médecine et chirurgie esthétique: mieux protéger le public par un encadrement approprié". Si leurs conclusions vous intéressent, cliquez ici.

Bonne lecture et bon visionnement!

Sophie Morin, Sexologue-Consultante

mercredi 4 août 2010

Réflexion critique sur différents aspects de la chirurgie

En ces journées pluvieuses post-vacances, j'en profite pour écouter des émissions que je n'ai pas eu le temps d'écouter cet hiver via le Web.

Aujourd'hui, j'ai écouté quelques émissions des Francs-Tireurs, dont une particulièrement intéressante où la chirurgie esthétique et l'hyménoplastie ont été abordés.

Dans le premier segment, Patrick Lagacé interviewe Suzanne Lévesques et l'interroge sur sa place de femme dans les médias. C'est au cours de ce segment que la chirurgie esthétique est abordée et commentée par Suzanne Lévesques. En fait, Patrick Lagacé parle de "chirurgie plastique", mais saviez-vous qu'il existe une différence entre la chirurgie plastique, la chirurgie esthétique et les interventions esthétiques?

La chirurgie plastique est une chirurgie reconstructrice. Elle est exercée sur des personnes qui ont des malformations congénitales ou qui ont eu des accidents, des brûlures, etc. 

La chirurgie esthétique est une chirurgie "de loisir". C'est le type de chirurgie pratiquée pour avoir une augmentation mammaire, un nez plus petit, le ventre plus haut ou pour se faire aspirer des graisses.

Les interventions esthétiques quant à elles, sont des interventions dites "moins invasives". On pense entre autres à l'injection de Botox ou à l'épilation laser.

Dans le deuxième segment, Richard Martineau s'est intéressé à l'hymenoplastie ou la reconstruction de l'hymen. Ce type de chirurgie est pratiqué sur des femmes qui ont eu des relations sexuelles, mais qui souhaitent que leur futur mari croit qu'elles sont encore vierges.

Dans ce segment, une chirurgienne prend le temps d'expliquer en quoi consiste l'hymen d'une femme et les différentes formes que celui-ci peut avoir. Nous avons aussi droit à différents points de vue au sujet de ce phénomène.

Pour écouter cet épisode des Francs-Tireurs, cliquez ici.

Bon visionnement!

mardi 3 août 2010

Mensonge ou vérité? Pas toujours aussi facile de trancher!

Je crois que le débat à propos de "Est-il souhaitable de toujours dire la vérité?" reste un peu vide, car à mon sens, il est plus difficile qu'on croit d'accéder à la vérité.

Il n'y a pas très longtemps, j'ai visionné le film "l'invention du mensonge". Le film nous présente un monde où tout le monde dit la vérité. En fait, personne ne ment et personne ne semble en mesure de mentir, jusqu'au jour où le personnage principal a un court-circuit au cerveau, ce qui lui permet de mentir!

Ce film m'a porté à réfléchir à propos de l'opposition entre le mensonge et la vérité. Il peut paraître banal de dire que le contraire du mensonge est la vérité, mais est-ce que nous mentons toujours dans l'optique de cacher la vérité? La personne à qui nous mentons le plus, n'est-ce pas à nous-même? Souvent, nous répondons en fonction de ce que les normes sociales nous dictent de répondre sans nous questionner si ces normes sociales nous correspondent réellement. Ça revient donc à dire que pour être en mesure de toujours dire la vérité, il faut avoir une grande capacité d'introspection, une très bonne connaissance de soi et un aplomb qui nous permet d'assumer d'être à contre-courant de la masse.
Prenons des situations banales du quotidien: une rencontre entre deux personnes. Un premier rendez-vous a lieu et chacun rentre chez soi. À la maison, vous vous questionnez: "Je ne suis pas certain(e) que ça ait réellement cliqué... je ne sais pas si nous sommes faits pour aller ensemble...". Existe-t-il une vérité absolue pour répondre à cette question? Pas vraiment. Par contre, si vous vous connaissez bien, que vous savez ce que vous cherchez et ce que vous ne cherchez pas; vous serez capable de dire si vous souhaitez avoir un deuxième rendez-vous ou non avec cette personne. Là où ça se corse, c'est lorsque d'autres éléments entrent en jeu. Par exemple, vous pouvez considérer que cette personne est en contradiction avec ce que vous cherchez, mais...
  • "Oui, mais cette personne veut des enfants et moi aussi... et au plus vite!"
  • "Oui, mais cette personne est tellement belle!"
  • "Mais vous avez vu sa voiture! Cette personne doit avoir beaucoup d'argent!"
  • "Ça fait tellement longtemps que je suis célibataire... et cette personne n'est pas si mal..."
  • "En attendant de trouver mieux, pourquoi pas..."
Un élément du genre peut brouiller notre jugement et nous amener à nous mentir à nous-mêmes et nous faire croire que cette personne correspond plus à nos besoins que nous ne le croyons. Pourquoi? Parfois, c'est parce que nous n'arrivons pas à avoir ce que nous voulons dans le temps que nous le souhaitons. D'autres fois, c'est que nous sommes convaincus que ce mensonge correspond à la réalité, car la vérité est trop difficile à affronter. D'autres fois encore, nous confondons "la vérité" et "ce que nous souhaiterions que la vérité soit".

Bref, il n'existe pas de ligne si claire entre la vérité et le mensonge si nous ne nous connaissons pas bien à la base! Parce que si nous nous mentons à nous même, ce qu'on dit reste-t-il un mensonge ou correspond plutôt à la réalité?