samedi 28 août 2010

Contravention de style?

Le week-end dernier, je suis tombée sur une capsule de Jean Airoldi qui donnait des "contraventions de style" dans la rue. Pour les néophytes comme moi, le concept est le suivant. Jean Airoldi repère des gens qui, à son sens, ont commis des impairs au niveau de leur style vestimentaire. Il a un sifflet de gendarme, siffle et se dirige vers la personne. Il lui explique le "problème" de sa tenue et lui offre quelques dizaines de dollars pour que la personne aille s'acheter quelque chose de "plus approprié".

Les deux capsules que j'ai vues sont les suivantes: la première dame s'est fait donner une contravention de style, car elle portait des chaussures de sport avec une jupe; il lui a demandé d'aller acheter des chaussures plus jolies.

La deuxième était une femme qui portait un petit veston court. Il lui a dit que le veston ne l'avantageait pas et lui donnait l'air d'avoir de grosses fesses (ça n'a pas été dit comme ça, mais ça voulait dire ça). Il lui a donc dit d'aller s'acheter une veste plus longue.

Dans le premier exemple, on nous dit "on se fou de ton confort; l'important c'est d'être joli". La dame lorsqu'elle est sortie de chez elle devait bien se douter que ses espadrilles blanches fluo n'allaient pas avec le reste de sa tenue, mais elle a peut-être décidé de mettre des chaussures confortables, car elle avait choisi de faire ses courses à pied et que ses chaussures de sport étaient les plus confortables? Ou elle a des problèmes de circulation sanguine et ces chaussures sont les seules qui lui font? Où elle a 3000 autres choses à penser et se fou complètement que ses chaussures n'aillent pas avec le reste de sa tenue?

Dans le second exemple, on nous dit "ok, tu es ronde, mais il faudrait que tu le caches un peu", car je ne l'ai pas nommé, mais la jeune fille avait des courbes. Non seulement elle s'est fait dire que sa veste actuelle lui faisait des grosses fesses (ce qui semblait être un problème), mais elle devait en acheter une plus longue (pour cacher "tout ça").

Monsieur Airoldi a beau donner 50$ à une femme pour s'acheter des chaussures, mais arrive-t-on réellement à trouver des chaussures confortables à moins de 50$ avec les taxes? En ce qui me concerne, lorsque j'en trouve à ce prix, elles sont en soldes.

Vous savez, je n'ai rien contre les services de stylismes; il y a des gens qui les utilisent et d'autres qui souhaiteraient les utiliser, mais qui n'en ont pas les moyens. Certaines émissions permettent à des personnes qui le souhaitent d'avoir accès à ces services gratuitement et font des heureux(euses)! Mais quand on marche dans la rue, on n'a rien demandé? Le concept des contraventions de style ne vise pas à démocratiser l'accès à ce genre de services, mais à dire aux gens que l'apparence doit se trouver plus haut dans l'échelle de valeurs que le confort ou le bien-être. Finalement, ça donne l'impression aux gens que ce qu'il aiment, c'est de la bouilli pour chat et qu'ils ne sont pas en mesure de prendre des décisions pour eux-mêmes; qu'il faut laisser ça aux spécialistes.

Ça n'aide pas tellement les gens à se sentir bien dans leur corps ni à augmenter leur estime d'eux-mêmes...Vraiment, c'est un concept que je ne comprends pas...

5 commentaires:

Valérie-Ann a dit…

Je suis totalement en accord avec toi! Ça me fâche un peu quand je vois ça. D'ailleurs je n'écoute plus son émission à cause de cela...

Sandra a dit…

Je n'écoute pas la télévision, mais quand je suis tombée (une fois) sur son émission, ceux qu'il a interpellé avait beaucoup plus à améliorer que ces deux femmes! D'ailleurs elles ont reçu une centaine de dollars chacune.
Il avait croisé une femme qui devait bien porter du D de buste, mais qui portait une camisole à 'bretelles spaghetti' medium! On voyait vraiment toute sa poitrine.
Une autre femme avait environ 60 ans et portait une jupe d'écolière super sexy avec des leggings, il lui avait suggérer des vêtement aussi sexy, mais plus du type tailleur et lui conseillait de léguer les leggings aux adolescentes...
Il y quand même un âge pour tout je crois... Est-ce que c'est si mal de leur dire? Bon j'imagine qu'il ne leur demande pas leur autorisation avant de les mettre en onde et qu'effectivement ces gens n'ont rien demandé (ces femmes? je ne l'ai pas vu aller voir d'hommes...). J'ai probablement encore beaucoup à apprendre...

jeanthibca a dit…

C'est con en cibole comme concept

Mo k a dit…

Je rêve d'être interceptée par ce con : en échange de sa contravention de style, je lui en refilerait une d'intelligence.

Mo k a dit…

Je rêve d'être interceptée par ce con : en échange de sa contravention de style, je lui en refilerais une d'intelligence.