mardi 3 août 2010

Mensonge ou vérité? Pas toujours aussi facile de trancher!

Je crois que le débat à propos de "Est-il souhaitable de toujours dire la vérité?" reste un peu vide, car à mon sens, il est plus difficile qu'on croit d'accéder à la vérité.

Il n'y a pas très longtemps, j'ai visionné le film "l'invention du mensonge". Le film nous présente un monde où tout le monde dit la vérité. En fait, personne ne ment et personne ne semble en mesure de mentir, jusqu'au jour où le personnage principal a un court-circuit au cerveau, ce qui lui permet de mentir!

Ce film m'a porté à réfléchir à propos de l'opposition entre le mensonge et la vérité. Il peut paraître banal de dire que le contraire du mensonge est la vérité, mais est-ce que nous mentons toujours dans l'optique de cacher la vérité? La personne à qui nous mentons le plus, n'est-ce pas à nous-même? Souvent, nous répondons en fonction de ce que les normes sociales nous dictent de répondre sans nous questionner si ces normes sociales nous correspondent réellement. Ça revient donc à dire que pour être en mesure de toujours dire la vérité, il faut avoir une grande capacité d'introspection, une très bonne connaissance de soi et un aplomb qui nous permet d'assumer d'être à contre-courant de la masse.
Prenons des situations banales du quotidien: une rencontre entre deux personnes. Un premier rendez-vous a lieu et chacun rentre chez soi. À la maison, vous vous questionnez: "Je ne suis pas certain(e) que ça ait réellement cliqué... je ne sais pas si nous sommes faits pour aller ensemble...". Existe-t-il une vérité absolue pour répondre à cette question? Pas vraiment. Par contre, si vous vous connaissez bien, que vous savez ce que vous cherchez et ce que vous ne cherchez pas; vous serez capable de dire si vous souhaitez avoir un deuxième rendez-vous ou non avec cette personne. Là où ça se corse, c'est lorsque d'autres éléments entrent en jeu. Par exemple, vous pouvez considérer que cette personne est en contradiction avec ce que vous cherchez, mais...
  • "Oui, mais cette personne veut des enfants et moi aussi... et au plus vite!"
  • "Oui, mais cette personne est tellement belle!"
  • "Mais vous avez vu sa voiture! Cette personne doit avoir beaucoup d'argent!"
  • "Ça fait tellement longtemps que je suis célibataire... et cette personne n'est pas si mal..."
  • "En attendant de trouver mieux, pourquoi pas..."
Un élément du genre peut brouiller notre jugement et nous amener à nous mentir à nous-mêmes et nous faire croire que cette personne correspond plus à nos besoins que nous ne le croyons. Pourquoi? Parfois, c'est parce que nous n'arrivons pas à avoir ce que nous voulons dans le temps que nous le souhaitons. D'autres fois, c'est que nous sommes convaincus que ce mensonge correspond à la réalité, car la vérité est trop difficile à affronter. D'autres fois encore, nous confondons "la vérité" et "ce que nous souhaiterions que la vérité soit".

Bref, il n'existe pas de ligne si claire entre la vérité et le mensonge si nous ne nous connaissons pas bien à la base! Parce que si nous nous mentons à nous même, ce qu'on dit reste-t-il un mensonge ou correspond plutôt à la réalité?

1 commentaire:

Moukmouk a dit…

Comment puis-je prétendre connaitre la vérité de l'autre sur l'autre, alors que je ne me connais que si peu... la vérité sera toujours partielle donc fausse.

Dans ce texte, l'intention est manifeste... on rencontre une autre personne avec un objectif plutôt que de tomber en amour... et voilà le principal problème, en rationalisant "le construire quelque chose ensemble" ça nous met une paire de lunettes qui déforme et empêche de sentir l'autre.
Si on cherche un partenaire pour l'entreprise économique d'élever des enfants peut-être, mais ce n'est pas tomber en amour.

Et puis ne pas oublier la phrase de Réjean Ducharme : " l'amour est un malentendu".

Et malgré le malentendu, il arrive qu'on puisse vivre longtemps avec la même personne.