mercredi 2 janvier 2019

Les garçons, le consentement et les cartes pokémon

« Tu touches pas aux p’tites filles! Tu les respectes! » Beaucoup de garçons ont appris qu’ils devaient garder leurs distances… sans trop savoir ce qui allait se passer lorsqu’ils souhaiteraient se rapprocher. L’éducation à la sexualité des garçons manque souvent d’éléments d’identification aux personnes en position de vulnérabilité permettant de développer l’empathie nécessaire aux jeux égalitaires. J’ai l’image parfaite à vous proposer pour aborder le respect dans les relations avec vos jeunes garçons : les cartes Pokémons!

Si vous avez des enfants d’âge scolaire, je n’ai probablement pas besoin de vous expliquer ce que sont les cartes Pokémon. Les débuts sont une cruelle leçon de vie, car non, on ne vit pas dans un monde de licornes et oui, il y a des « amis » qui vont profiter de leur vulnérabilité. Votre cœur de parent risque de faire des bons : mélange d’impuissance, de tristesse, de colère, d’incompréhension, de frustration, d’amusement face à la situation. Cette occasion est parfaite pour initier vos enfants au respect, à la bienveillance et à l’équité; des qualités qui lui resteront dans de futures relations intimes.

La bienveillanceVotre enfant pourra d’abord vivre cette expérience de bienveillance dans la relation avec vous. Si vous jugez que votre enfant est trop petit pour comprendre les règles, votre attitude bienveillance vous permettra de lui enseignerez et de l’accompagner dans la découverte de ce jeu. Il est même possible que cette bienveillance vous amène à nommer à votre enfant qu’il n’a pas les connaissances suffisantes pour jouer (ne sait pas lire les chiffres, les mots ou les descriptions) et qu’il pourra jouer quand il sera assez grand pour comprendre les règles.

Si votre enfant est plus vieux, vous pouvez lui enseigner l’importance de la bienveillance envers ses amis et envers les plus jeunes joueurs : « C’est important de faire des échanges honnêtes, même si toi tu as très envie d’avoir une carte. Souviens-toi des premières fois que tu as joué; des plus grands t’ont pris tes cartes les plus fortes, les plus rares en échange de carte avec peu de valeur en te faisant croire qu’elles valaient cher. Et tu avais eu beaucoup de peine quand tu t’en étais rendu compte. Tu dois utiliser tes connaissances du jeu pour jouer avec les autres. Pas abuser des autres. »

L’équitéLes enfants sont impulsifs et égocentriques; l’altruisme s’apprend à coût d’efforts. Ce n’est pas vrai que c’est facile d’être juste. C’est difficile. « Si tu choisis de jouer avec des joueurs qui commencent, tu dois être conscient qu’ils sont moins bons que toi et qu’ils ne connaissent pas toutes les règles. C’est toi qui es responsable de faire un échange juste. Si tu vois que l’autre souhaite faire un échange à ton avantage et qu’il ne s’en rend pas compte, tu dois lui dire. C’est une grande qualité d’être juste quand on pourrait profiter de la situation à notre avantage ».

Le consentement« Oui, mais il a dit oui! » Consentir, c’est être capable de répondre en connaissant les règles. « Mon coco, l’ami a dit oui à ton échange parce qu’il ne savait pas qu’il était en train de se faire avoir. Toi tu le savais. Quelqu’un qui dit oui en ne sachant pas qu’il se fait avoir, ce n’est pas un vrai oui. Si tu veux garder tes amitiés, tu dois être respectueux. Et être respectueux, c’est de rappeler les règles à ton ami si tu penses qu’il ne s’en souvient plus. »

Apprendre que les relations sont plus importantes et permettront un plaisir plus grand et plus longtemps qu’un plaisir éphémère peut s’enseigner dès la maternelle. Ce sera alors intégré une fois que votre enfant explorera sa vie sexuelle relationnelle à l’adolescence.

*** Article originalement paru dans le Journal le Canada Français

Aucun commentaire: