mardi 23 février 2010

Ça mange quoi en hiver un utérus rétroversé?


Mesdames, est-ce que votre gynécologue vous a déjà dit « Ah ben ma p’tite dame, votre utérus est rétroversé! » Des fois, on se fait dire des choses, on les enregistre, mais on ne sait pas tellement qu’est-ce que ça veut dire, ni comment ça peut affecter notre vie.
Environ une femme sur 5 a un utérus rétroversé. Voici une planche anatomique qui vous montre la différence entre un utérus positionné chez la majorité des femmes et un utérus rétroversé:




Vous pouvez constater que l’utérus est sensé être positionné presque à l'horizontale, mais les femmes ayant un utérus rétroversé ont un utérus qui se place presque à la verticale.
« Ok, c’est super, mais ça change quoi dans ma vie? » Justement, ça peut avoir un impact sur votre vie sexuelle si vous ou votre partenaire a un utérus rétroversé.
Comment?
Lors de la phase de l’excitation sexuelle, l’utérus se soulève; il va légèrement vers le haut et vers la gauche comme j'ai tenté de vous le dessiner sur cette planche anatomique:






Quelle est l’utilité de ce déplacement? Ça a tout d’abord une fonction reproductive, que j’expliquerais une autre fois, mais c’est aussi pour éviter que la femme ait des douleurs. Le col de l’utérus est très sensible et une pénétration profonde cognerait le col de l’utérus et serait douloureuse si l’utérus ne se soulevait pas.
Dans le cas de l’utérus rétroversé, même si celui-ci se déplace lors de l’excitation sexuelle, il ne se déplacera pas suffisamment vers la gauche pour que le col ne soit pas touché lors d’une pénétration profonde.
Cette situation vous apprend deux choses :
- Une femme qui n’est pas suffisamment excitée pourrait avoir des douleurs lors de la pénétration, car son utérus ne se sera pas soulevé et une pénétration profonde sera douloureuse.
- Une femme qui a un utérus rétroversé, peu importe si elle est excitée sexuellement ou non, risque d’avoir des douleurs lors d’une pénétration profonde. En étant consciente de ce fait, vous et votre partenaire pourrez privilégier certaines positions sexuelles où la pénétration sera moins profonde. Ça implique, comme je viens de le sous-entendre, que la femme avise son partenaire de cette situation pour qu'il/elle évite de la blesser en y allant peut-être un peu trop gaiement dans des positions comme la levrette par exemple où la pénétration est très profonde!
Voilà! Bonne semaine!
Sophie Morin, Sexologue-Consultante

52 commentaires:

Sophie sexologue a dit…

Bonjour à vous chère lectrice (j'imagine!)

Je sais que vous êtes plus de 300 personnes qui lisez ce texte par mois! Ce qui m'étonne, c'est qu'aucun commentaire ni aucune questions n'ont été posées à propos de ce "post"!

Si vous avez des questions, n'hésitez à les inscrire et je tenterai d'y répondre le plus rapidement possible!

Sophie Morin, Sexologue-Consultante

Anonyme a dit…

La question qui me pend aux lèvres, si j'ose dire, c justement, quelles sont les meilleures posistions pour ne pas avoir mal?

Anonyme a dit…

Mise à part une opération chirurgicale, existe t'il une autre solution pour régler le problème comme de la "manipulation gynécologique" ?

Sophie sexologue a dit…

Le premier conseil que je pourrais vous donner est d'explorer la sexualité à l'extérieur de la pénétration! :-)
Le clitoris est l'organe du plaisir, beaucoup plus sensible que le vagin. Toutes les formes de caresses sont à essayer! Vous éprouverez probablement davantage de plaisir à avoir des relations sexuelles si vous n'êtes pas constamment en train d'anticiper de potentielles douleurs que vous auriez lors de la pénétration.

Mon premier conseil est donc de varier les pratiques sexuelles et de ne pas rester axée sur la pénétration vaginale.

Lorsque vous souhaiterez avoir des activités sexuelles avec pénétration, privilégiez des positions où vous pourrez plus facilement contrôler la profondeur de la pénétration. Par exemple, si vous chevauchez votre partenaire qui est couché sur le dos. De cette façon, vous pouvez aussi stimuler votre clitoris pour plus de plaisir!
La position en cuillère (votre partenaire derrière vous) fait aussi en sorte que la pénétration est moins profonde. Cette position peut se pratiquer couchés ou debout.

Les positions qui risquent de causer beaucoup de douleur sont:
- la position de la levrette (la femme "à quatre pattes" et l'homme derrière elle);
- La femme assise, les jambes écartées et le bassin de l'homme exactement à la hauteur de l'entrée du vagin.

Ces positions donnent un accès très profond au pénis dans le vagin et vous risquez d'avoir des douleurs.

Il est aussi à savoir qu'au cours du cycle menstruel, l'utérus se déplace; quelques jours avant les menstruations, le col de l'utérus est dans une position plus accessible ou vous risquez d'avoir davantage de douleurs.

Voilà! :-)

Bonne chance!

Sophie sexologue a dit…

Votre question en ce qui concerne les traitements de l'utérus rétroversé est pertinente, mais je ne suis pas en mesure de vous répondre.

Si j'avais à émettre une hypothèse, j'aurais tendance à croire que, comme pour un nez qui serait croche au milieu du visage, il n'y a rien à aire que d'apprendre à vivre avec cette différence!

Mais je vous suggère de poser la question à votre médecin pour avoir plus d'information, idéalement, à votre gynécologue.

Comme je disais dans la réponse précédente, je vous invite fortement à explorer la sexualité à l'extérieur de la pénétration vaginale, surtout si celle-ci vous procure de fortes douleurs.

Vous savez, la pénétration vaginale est parfaite pour tenter d'avoir des enfants, mais elle est loin d'être la façon la plus facile pour avoir du plaisir sexuel pour une femme (contrairement à l'homme qui est très stimulé de cette façon).

Sortir de la norme sociale qui veut qu'une relation sexuelle complète comporte une pénétration vaginale rendrait vraiment service aux femmes! :-)

Anonyme a dit…

bonjour,

J'ai un utérus rétroversé et depuis que je le sais j'ai freiné mon homme qui y allait hardi.. et en changeant de position et découvrir les joies de la masturbation mutuelle et oral nous à fait re-découvrir notre couple au bout de 15 ans de mariage. Question à Sophie. J'ai 3-4 jours avant les règles des envies pressantes de faire pipi.. pour de petites quantités. Mon Gynéco m'a dit qu'il fallait faire les exercices de Kegel ce que je fait et parfois même de la kyné avec boules de giesha. Rien n'y fait c'est toujours pareil. Cela ne pourrait-il pas provenir justement de l'ajustement de l'utérus avant les règles qui appuierai sur la vessie?? Que faire? Merci d'avance pour votre réponse. Lili

Sophie sexologue a dit…

Vous avez des questions réellement pertinentes! :-)

Mais elles sont si pointues, qu'elles dépassent mon niveau de connaissances, malheureusement.

Au vocabulaire que vous employez, j'émets l'hypothèse que vous venez d'Europe? Je sais qu'en France par exemple, les personnes qui sont sexologues doivent avoir fait des études en médecines. C'est le cas dans beaucoup de pays européens.

Ici au Québec, l'approche sexologique est différente; elle est axée davantage sur une approche multidisciplinaire et ne découle pas de la médecine. Ceci implique deux choses: notre perception de la personne est plus globale et multifactorielle, mais implique aussi que notre niveau de connaissance au niveau de la médecine est moins poussé.

Je considère important de le nommer, car je ne prétends en rien avoir les compétences d'un médecin.

Je crois que vous hypothèse à propos de vos envies d'uriner pourrait s'avérer possible, dépendamment de la façon dont votre utérus est rétroversé, surtout si ces envies surviennent uniquement quelques jours avant les menstruations. Dans ce cas, il serait à explorer si les exercices de Kegel ou autres exercices de renforcement du muscle pubo-coccygien restent à être maintenus.

Je vous suggère d'aborder cette hypothèse avec votre gynécologue.

Bonne chance! :-)

karen a dit…

j'ai un uterus rétroversé et j'ai trés mal lors des rapports .DONC ON NE PEUT PLUS FAIRE L'AMOUR COMME ON VEUX SI JE COMPREND BIEN !!!! moi j'adore la levrette et la sodomie on a des rapports très profond car j'aime ça donc ma sexualité a 30ans est foutus quoi!!

Sophie sexologue a dit…

@ Karen:Prendre conscience de ce genre de choses (avoir un utérus rétroversé), peut nous amener à vivre certains deuils. Les étapes du deuil sont

1) Le déni/la négation
2) La colère
3) Le marchandage
4) La dépression
5) L'acceptation

Je constate que vous êtes dans la phase de colère et c'est très correct. Si vous voulez savoir ce qu'implique un peu plus chacune des phases, vous pouvez lire le texte que j'ai écrit ici à ce sujet:

http://www.sophiesexologue.com/search?q=deuil

Dans un autre ordre d'idée, si vous dites que vous aimez la pénétration anale, sachez que votre utérus n'est pas sensé vous causer de douleurs lors de cette pratique sexuelle. Si vous avez des douleurs lors de la pénétration anale, il faudrait explorer d'autres pistes que celle d'un utérus rétroversé, car c'est le pénis (ou un objet) qui frappe le col de l'utérus qui n'est pas suffisamment soulevé qui cause des douleurs lors des pénétrations vaginales profondes.

Aussi, j'ai un questionnement; vous dites aimer la pénétration vaginale profonde, mais vous dites aussi que la pénétration profonde vous fait mal? Voulez-vous dire que la pénétration profonde vous a déjà procuré beaucoup de plaisir, mais que récemment, ça s'est mis à vous faire mal? Si c'est le cas, ça m'étonnerait que vos douleurs soient dues à votre utérus rétroversé, car l'utérus ne se rétroverse pas en cours de vie; on naît avec un utérus rétroversé, donc vous auriez toujours dû ressentir cette douleur lors des pénétrations profondes.

Sinon, lorsque votre phase de colère sera un peu moins fore, vous serez peut-être prête à découvrir tout un autre pan de votre sexualité. Cette particularité de votre anatomie vous lance un défi, certes, mais croyez-moi: votre vie sexuelle est loin d'être foutue à 30 ans! La pénétration est une façon de vivre sa sexualité, mais toutes sortes d'autres possibilités sont à explorer: à vous de les découvrir!

Bonne continuation!

Anonyme a dit…

Bonjour Sophie,
J'ai un utérus rétroversé. Je confirme bien que lors des rapports avec les hommes, c'est plus avantageux en étant sur son partenaire. Cela favorise l'excitation. Toutefois lors de rapport avec une autre femme, il y a-t-il des positions particulières pour avoir plus de plaisirs? Ou des gestes à avoir?
Merci d'avance pour votre réponse.
Mary

Sophie sexologue a dit…

@anonyme: Dans la mesure où le lien "douleur" et "utérus rétroversé" est dû à la pénétration profonde, à moins que votre partenaire femme utilise un godemichet ou un autre objet permettant la pénétration profonde, votre sexualité ne devrait pas être dérangée par le fait que votre utérus est rétroversé.

N'a de limite que votre imagination pour expérimenter toutes sortes de sensations de plaisir sexuel! Chaque personne est différente; nous n'avons pas tous et toutes les mêmes codes de plaisir; certaines personnes aiment les caresses superficielles, d'autres les caresses plus soutenues, certaines sont stimulées par des récits entendus, d'autres principalement par ce qu'elles voient, etc!

Que votre partenaire soit un homme ou une femme, la sexualité est vaste et ne demande qu'à être explorée!

Bonne chance!

Anonyme a dit…

Bonjour Sophie!
Je tenais simplement à te remercier pour ce post, je pourrai enfin dormir tranquille!:)
Chaque fois que mon cycle menstruel approchait et que moi et mon copain faisions l'amour, j'avais mal pendant une 20aine de minutes par la suite. On m'avais déjà dit que mon utérus était croche, mais je n'avais pas fait le lien!
Merci beaucoup pour m'avoir enlever cette angoisse:)

Anonyme a dit…

Est-ce que c'est possible qu'un utérus rétroversé ne soit douloureux qu'après une grossesse et/ou une césarienne?

Je ne fais pratiquement plus l'amour depuis que j'ai eu ma fille il y a six ans parce que ça me fait mal. J'ai appris avant-hier que mon utérus était rétroversé et ça pourrait expliquer bien des choses!

Mais si vous dites que ça aurait dûme faire mal depuis mes premières relations alors...

Anonyme a dit…

J'ai un utérus rétroversé et j'ai aucun problème ni aucune douleur dans toutes les positions! Je pense que ce n'est pas pour tous le monde, alors inutile de se faire du morond pour rien! Si on ne vous l'avez jamais dit, peut-être que ça ne vous aurez pas affecté! bref c'est aussi beaucoup dans la tête!!!

Sophie sexologue a dit…

@Anonyme: Désolée pour le délai de réponse!

Pour ce qui est d'un utérus plus douloureux lors des relations sexuelles après une grossesse, mais pas avant, je vous dirais d'emblée que c'est possible. L'utérus et son col vivent des modifications lors d'un accouchement donc il est possible que celui-ci se soit déplacé et qu'après une grossesse, ce soit plus douloureux.

Par contre, ça peut être dû à autre chose que le col de votre utérus. Certaines femmes ont des microdéchirures de la paroi vaginale lors de l'accouchement et lorsque le médecin fait un pap test avec un speculum, il ne s.en rend pas compte.

Je vous suggère vivement d'en discuter avec un médecin si vous avez des douleurs pour être certaine de bien cibler la cause. Peut-être pourriez-vous lui demander de faire un toucher vaginal lors du pap test pour qu'il ausculte toutes les parois (je connais une femme que c'est exactement ce qui lui était arrivé; après la cicatrisation, tout était revenu dans l'ordre).

Bonne chance!

Sophie sexologue a dit…

@Anonyme: Très chère dame,

Je suis enchantée pour vous de savoir que vous utérus est rétroversé et que celui-ci ne vous cause aucun désagrément. C'est vraiment tant mieux pour vous! :-)

Par contre, je ne vous laisserai pas dire ici que les femmes qui ont des douleurs à cause du positionnement de leur utérus ont des problèmes qui viennent de leur tête.

Depuis des siècles, on tente de culpabiliser les femmes en leur disant que plusieurs de leurs problèmes et de leurs douleurs proviennent de leurs têtes alors que dans bien des cas, comme celui de femmes qui ont un utérus rétroversé, la problématique est physique, car le col de l'utérus est sensible et n'est pas conçu pour absorber des impacts.

De plus, pour ce qui est de votre hypothèse sur les femmes qui somatisent des douleurs, sachez que la majorité des femmes qui ont un utérus rétroversé ne le savent même pas. Celles qui le savent pour la plupart ne savent même pas qu'est-ce que ça change à leur vie. À peu près aucun médecin ne parle du fait qu'il peut y avoir des douleurs lors des relations sexuelles à cause du positionnement de leur utérus.
Vous pouvez même faire une recherche sur le Web; très peu de texte parle de cette réalité. En un an, ce texte est passé de quelques consultations par mois à près de 1000 par mois.
Je crois que ce billet répond à des préoccupations de plusieurs femmes et je vous saurais gré de ne pas tenter de faire passer pour folle les femmes qui ont des douleurs utérines, car vous, vous n'en avez pas.

Merci de votre compréhension et bonne continuation.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Suite à une échographie pour une
suspicion d'infection rénale...le médecin m'apprend que j'ai un utérus rétroversé...."euh oui, peut-être,je ne sais pas..bon j'ai deux enfants donc pas de conséquence..." voilà ce que je lui réponds..."votre gygy doit être au courant alors"...petit tour sur internet...et là qu'est ce que j'apprends... ça provoque des douleurs lors des rapports sexuels!!! Alors merci, merci bcp, je viens de comprendre qu'après 17 ans de pratique sexuelle (j'ai 34 ans) autant de consultations chez le gygy, une conisation du col de l'utérus faite il y a 1 an, que mes douleurs étaient dues à cet utérus rétroversé!!! Mieux vaut tard que jamais...mais bon...les gynécos auraient pu me l'expliquer + tôt !!!Merci Sophie!!

Anonyme a dit…

Bonjour,

je suis enceinte de 3 mois et hier lors de ma première échographie, mon gygy me dit que j'ai un utérus rétroversé, il m'a dit qu'il n'y avait aucun souci pour le bébé car ou bout de quelques mois l'utérus devrait revenir plus sur l'avant.
Il est vrai que j'ai deja eu des petites douleurs lors de rapports sexuels mais cela ne m'avait pas plus inquiété que ça.
j'espère juste qu'après mon accouchement, les douleurs ne vont pas être plus présentes!!!...

Anonyme a dit…

Bonsoir, juste une petite question qui n'a toujours pas été posée...un utérus retroversé quels sont les meilleurs positions pour augmenter ses chances de concevoir un enfant...pour ma part j'ai 28 ans et su que depuis 2 ans que j'avais un utérus retroversé, cela fait 7 mois que nous sommes en essais bébé. Merci pour toutes ces informations

Anonyme a dit…

Bonjour moi aussi je suis interessé à savoir quels sont les meilleurs positions pour augmenter ses chances de concevoir un enfant, ainsi que les gestes à adopter augmenter nos chances, j'ai 20 ans et depuis 6 mois nous essayons d'avoir un enfant, cela peut paraitre peu, mais quand on le désire vraiment chaque jour est long ... J'espers que ce blog est toujours actif. Merci

Sophie sexologue a dit…

Bonjour Mesdames qui tentez d'avoir un enfant,

je ne suis pas vraiment en mesure de répondre à votre question.

Je ne crois pas qu'un utérus rétroversé ait quelconques impacts sur la fertilité. Même qu'en fait, le col de l'utérus reste plus loin dans le vagin qu'à l'habitude lors des relations sexuelles que pour une femme qui a un utérus antéroversé (dans le sens où il est sensé être).

Dons si vous avez du mal à devenir enceinte, je crois sincèrement que ça n'a aucun rapport avec le positionnement de votre utérus. Mais peut-être pourriez-vous vérifier avec votre médecin lors de votre prochaine consultation médicale pour en être certaine.

Bonne chance dans votre projet de grossesse.

Anonyme a dit…

Je vous remercie pour votre réponse et vos encouragements. Peut être est ce un blocage psychologique, de trop y penser...

lucath a dit…

bonjour, j'ai un utérus rétroversé et je le sais depuis une bonne 15zaine d'années (j'ai 42 ans)
j'ai tjs bien vécu avec et fait toutes sortes de galipettes amoureuses... c'est vrai que la levrette m'a tjs fait un peu mal ! et j'ai tjs eu des règles douloureuses à cause de cet utérus "spécial", je pensais qu'après mon accouchement les douleurs de règles s'estomperaient, hélas ce n'est pas le cas !! mais bon j'ai une jolie poupette de 3 ans et je rassure toutes les filles : on vit très bien même avec un utérus rétroversé !

emilie a dit…

Il y a déjà quelques années que je sais que j'ai un utérus rétroversé et que cela était probablement la cause de mes douleurs lors de la pénétration, ce qui a toujours rendu ma vie sexuelle compliquée et causé la frustration de mon chum...il aimerais parfois avoir des relations plus profondes et plus "intenses"... ce que je ne suis pas en mesure de satisfaire malgré moi...tout cela est TRÈS frustrant, autant pour lui que pour moi, mais de points de vue différents...J'imagine que puisque je ne suis pas la seule à avoir un utérus rétroversé, je ne dois pas non plus être la seule à avoir à confronter ce genre de problèmes?! Toutefois j'aimerais savoir si le fait d'avoir un utérus rétroversé pourrait aussi expliquer pourquoi en bientôt 9 ans de vie sexuelle active je n'ai jamais atteint l'orgasme par la pénétration...bien que je sais que je suis plus du type "clitoridienne" que "vaginale"...est-ce que cela siginifie que je n'aurai jamais d'orgasme vaginal??...car comme vous pouvez vous l'imaginer, c'est une autre source de frustration auprès de mon chum puisqu'il semblerait que cela ne lui soit jamais arrivé avec ses ex partenaires. Est-ce qu'il y a des trucs pour y arriver? Je suis impatiente d'en savoir plus sur ce sujet...ca pourrait grandement m'aider dans ma vie sexuelle parce qu'en ce moment je me sens seule face à tout cela!
Merci :)

Anonyme a dit…

Bonjour Sophie,
voilà plus de deux ans que j'entretien une relation amoureuse avec mon amoureux seulement nos relations intimes ne sont pas des meilleurs. Avant lui j'ai entretenu des relations intimes sans incidents majeurs malgré le fait que ce dernier était plus muni par le bas. Bien au contraire, j'appreciais parce ce qu'il arrivait à me satisfaire dans toutes les positions que j'affectionnait, sans savoir que cela avait une corelation avec le fait que j'ai un uterus retroversé. Pour la position de mon uterus, je l'ai appris il y a environ 5 ans, je précise que j'en ai 27 actuellement.
Mon soucis aujourd'hui c'est que mon amoureux refuse de comprendre que des positions comme le missionnaire, levrette, ou tout autre position avec ecart de jambes m'enlève tout envie (il n'adore que ca il faut croire). Surtout, il se sent obligé d'y aller fort et loin à cause peut être de la taille de son pénis qu'il juge en deça de la norme etc. La difficulté, c'est qu'il me fait mal et altere mes envies car au debut j'avais même des saignements à force de le supporter. Le pire c'est qu'il dit n'avoir eu cet incident qu'avec moi. Ses ex partenaires adoraient. J'ai mal de cette situation parce qu'on n'arrive pas à se satisfaire mutuellement alors que je tien à lui. Que puis je faire quand on me rejette toujours la faute??
Après lecture faite de vos explications je sais pourtant que je n'ai pas de patologie, ni de blocage autre que celui lié à mon utérus retroversé.
Quelle solution me suggérée vous???

Anonyme a dit…

Je viens de découvrir à la suite d'une échographie rénale que j'avais un utérus rétroversé. Pensez-vous que le radiologue m'aurait expliqué ce que ça signifie? Heureusement que sur internet on trouve réponse à tout et que ce blog que je découvre vient de me faire comprendre pourquoi après quatre ans de vie sexuelle active j'ai mal lors de pénétration trop profonde! C'est un soulagement d'apprendre que je ne suis pas coincée, frigide ou ignorante, mais simplement foutue bizarrement! Mais si cela ne pose pas de problème lors d'une grossesse, me voila rassurée! Merci beaucoup!

Sophie sexologue a dit…

Bonjour anonyme et Émilie.

Vos questionnements me touchent. Comme je veux prendre plus de temps pour vous répondre, je vais aborder vos questions lors de mon émission de radio qui aura lieu jeudi à 13h00 à CIBL 1015, (Montréal). Je mettrai le lien pour écouter l'émission si vous n'avez pu l'écouter en direct.

Bonne écoute!

Sophie

emilie a dit…

Où est-ce qu'on peut trouver le lien pour écouter l'émission de radio?

Sophie sexologue a dit…

Bonjour,

Le lien est le suivant: http://www.cibl1015.com/pas-besoin-de-sexe-cuser.

J'aborde cette question en première partie d'émission, vers environ 14:00 (il s'agit de l'émission du 31 mars 2011).

Anonyme a dit…

Bonjour Sophie !
J'ai 19 ans et pour ma part, je n'ai mal que dans 1 seule position, lorsque je suis assise sur le chéri en "position andromaque" je crois... ou alors vraiment lorsque mon homme y va trèèèès fort ! Et encore, cela dépend, parfois il m'arrive de ne pas avoir mal du tout ! Donc 1ere question, peut il y avoir d'autres raisons qu'avoir un utérus rétroversé qui causerait ces douleurs ? Ensuite si c'est le cas, cela me fait mal mais j'arrive a le supporter et plus je fais de va et vient moins j'ai mal parfois, mais je me demande si ces coups "violents" sont dangereux pour l'utérus ?? Ou si je peux continuer comme ca...

Anonyme a dit…

bonjours, je m'appelle Aurélie et j'ai AUSSI un utérus rétroversé , j aimerai savoir si cela pouvait être la cause de douleurs après un pénétration anale , en effet sur le moment c'est fort agréable ( pourquoi ??? lol ) mais les deux jours suivants la pénétrations anale , j'ai des grosses douleurs dans le bas ventre , à ne plus pouvoir me lever parfois !!! y aurait il une solution miracle ou est ce irréversible ???? mon gynéco m'avait déjà expliqué que pour ne pas avoir mal lors d'un rapport vaginal , il fallait que l’excitation soit optimale ..; donc ce soucis est réglé , mais du coup je dois freiner les superflus !!! si vous avez un conseil à me donner , c'est avec plaisir .; merci de votre réponse ..; cordialement .

Sophie sexologue a dit…

@Anonyme: Les douleurs lors de la pénétration peuvent être causées par plusieurs aspects. Si vous nommez que les douleurs diminuent au cours du va-et-vient, il est possible que votre vagin ne soit pas suffisamment bien lubrifié avant la pénétration et qu'avec le mouvement de va-et-vient dans votre vagin aide à la lubrification, ce qui diminue les douleurs.

Dans le même ordre d'idée, il ne faut pas oublier que le pénis, lui, n'est pas lubrifié! Même si votre vagin est bien lubrifié, lorsque le pénis pénètre le vagin, ça peut prendre un moment avant qu'il soit lui aussi bien lubrifié et que le va-et-vient glisse bien. Souvent, les hommes oublient cet aspect et essaient de pénétrer leur pénis d'un seul coup au fond du vagin de leur partenaire. Il est donc "normal" que vous ayez des douleurs, mais moins normal d'avoir à les subir ;-) Pour diminuer ces douleurs, vous pourriez demandez à votre partenaire de vous pénétrez en plusieurs coups avant qu'il ne se rende au fond de votre vagin, qu'il ne tente pas d'y aller d'un coup fort.

Aussi, assurez-vous d'être suffisamment excitée avant de passer à la pénétration pour éviter d'avoir des douleurs.
Si vous vous sentez excitée, mais que votre vagin n'est pas suffisamment lubrifié (ce qui peut arriver), n'hésitez pas à utiliser un lubrifiant. Il existe même des lubrifiant-huile de massage. Vous pourrez ainsi utiliser ce lubrifiant avec votre partenaire pour vous caresser tout le corps, incluant vous organes génitaux. Je dis "vos" organes génitaux, car si le pénis de votre partenaire est lui aussi lubrifié, la pénétration se fera plus facilement.

Il se peut aussi que les douleurs soient causées par autre chose. Dans pareil cas, il faudrait consulter un médecin pour vérifier si vous n'avez pas de problème organiques.

Finalement, pour répondre à votre question qui concerne si vous devriez continuer d'avoir des relations sexuelles si vous avez des douleurs, je ne crois pas que ce soit particulièrement optimal... Est-ce que votre partenaire est au courant de ces douleurs? S'il ne l'est pas, il est important de lui nommer. Je serais très surprise d'apprendre que votre conjoint souhaite vous faire mal. Si c'est le cas, ce serait très questionnant...

Il ne faut pas oublier que beaucoup de personnes n'ont pas reçu d'éducation à la sexualité et ont très peu parlé de sexualité dans leur vie. Plusieurs personnes reproduisent ce qu'elles ont vu dans les films et dans les revues, plus particulièrement ce qui est véhiculé dans l'industrie pornographique.

Si ce n'est déjà fait, il serait important que vous mentionnez à votre partenaire que vous avez des douleurs à certains moments et que les pénétration très profondes ne vous excitent pas, mais vous font mal.

Vous dites avoir 19 ans; je présume donc que vous en êtes au début de votre vie sexuelle. Donnez-vous le temps d'explorer toutes sortes de facettes de votre corps et de votre sexualité. Ça prend du temps avant de bien se connaître et de découvrir ce qui nous excite ou non. Il faut se donner le droit d'apprendre, car il est normal de ne pas tout savoir et de ne pas tout connaître à un si jeune âge! La sexualité n'est pas une fin en soi; c'est un processus!

Bonne expérimentation! :-)

Sophie sexologue a dit…

@Aurélie: Je ne crois pas que votre utérus soit en cause si vous avez des douleurs lors de la pénétration anale. Je n'ai jamais entendu parler de ça, mais ça ne veut pas dire que ça n'a pas un lien.

Par contre, les douleurs que vous décrivez semblent assez importantes. Je crois qu'il serait important d'en discuter avec un médecin.

Vous avez raison de dire que pour la pénétration vaginale, une femme doit être suffisamment excitée afin que son vagin soit bien lubrifié et ainsi, n'ait pas de douleurs lors de la pénétration. En ce qui concerne la pénétration anale, il est important de mentionner que le canal anal ne produit pas de liquide qui permet la lubrification. Il est donc impératif d'utiliser un lubrifiant afin d'éviter les douleurs, mais aussi les microdéchirures dans le canal anal.

En suite, je ne sais pas si vous connaissez le fonctionnement de l'anus? Celui-ci a deux sphincters? Il y en a un qu'on contrôle lorsqu'on va à la toilette, mais un autre qui est contrôlé par nos réflexes. Il faut donc qu'une personne soit suffisamment détendue pour que ce sphincter permette une pénétration sans douleur. Se peut-il que les douleurs soient causées par des blessures à ce deuxième sphincter? C'est possible... Il faudrait en discuter avec un médecin.

Bonne chance! Et faites attention à vous!

Anonyme a dit…

Re bonjour, c'est à nouveau Lucie, la jeune fille de 19 ans :). Bien sur, mon ami est au courant de mes douleurs et il y va vraiment très doucement, toujours en plusieurs fois. nous n'hésitons déja pas a utiliser un lubrifiant, malgré le fait que je sois à mon avis assez lubrifiée, mais je me trompe peut etre ! nous y allons vraiment doucement, il ne veut pas me faire mal et désapprouve les positions qui me font mal, mais j'insiste pour lui quand meme ! j'en parlerai donc a mon médecin, merci beaucoup :)

Anonyme a dit…

Bonjour,

Merci pour tous ces commentaires cela me rassure.

J'ai bientôt 40 ans et cela fait depuis l'âge de 16 ans que je sais que j'ai un utérus retroversé. Pourtant personne ne m'avait dit que les relations douloureuses que j'avais venaient de cela.
Je culpabilisais toujours et je me suis fait souvent traitée de frigide par mes partenaire.

Vous m'enlever un grande culpabilité.

Maintenant comment expliquer à mon partenaire qui est très membré et aime aller profond que cela ne me convient pas et qu'il faudrait qu'il y renonce?

Pour les grossesses j'ai eu deux enfants et je suis tombée enceinte en moins de 15 jours à chaque fois que je l'ai désiré donc je ne pense pas que cela puisse être lié.

Bonne journée,
...

Julie a dit…

"Si j'avais à émettre une hypothèse, j'aurais tendance à croire que, comme pour un nez qui serait croche au milieu du visage, il n'y a rien à aire que d'apprendre à vivre avec cette différence."

Je ne suis pas du tout d'accord avec ce commentaire de votre part. De nos jours, nous pouvons changer tout ce que nous désirons ou presque sur notre corps. La mentalité des années 30 est terminée depuis longtemps. Cessons de subir et de se dire "je suis née comme ça, y'a rien à faire, je vais endurer". Je ne pensais même pas qu'il y avait encore des gens qui pensaient comme cela...

Votre nez est croche ? Allez vous faire faire une rhinoplastie comme j'ai fais. Je me sens maintenant bien dans ma peau et le résultat est extraordinaire. Je suis maintenant heureuse. Ça vaut le coup. Toujours mieux que d'aller consulter 60 fois un psy à $80/h pour essayer d'apprendre à vivre avec son nez croche.

Pour celles qui ont un utérus rétroversée comme j'avais, également, oui il y a des solutions pour le faire replacer au bon endroit. Cette pratique n'est pas courante partout mais je vous conseille de vous tourner vers l'osthéopathie, une méthode de manipulation naturelle. Aucune chirurgie.

Évidemment, aucun médecin ni aucun psy ne vous guidera vers cette option puisque nous vivons dans un monde où l'attente pour les chirurgies règne mais aussi tout l'argent qu'ils se font pour vous prescrire des médicaments, qui ne règlent absolument rien à mon avis.

Cherchez vous un(e) bon(nne) osthéopathe qui pourra excercer des manipilations intérieures et extérieures pour vous replacer l'utérus rétroversé. Cela changera votre vie, personnelle et de couple, je vous le garantie !!

Cessez de subir et d'essayer de vous acceptez comme vous êtes. Si vous n'aimez pas quelque chose à propos de vous, peu importe ce que c'est, tout se change. Suffit de faire les recherches et les efforts pour.

Vivons au présent, dans les années 2000 et non plus "back in the days" où il fallait s'appitoyer sur son sort et s'accepter tel que l'on est en croyant qu'il n'y a rien à faire pour changer notre situation.

Mauvais conseils de la part d'une psychologue, selon moi ! Vous devriez être plus ouverte d'esprit que cela...

Bonne chance à toutes.

Sophie sexologue a dit…

@Julie: Quelle malhonnêteté intellectuelle votre intervention!

Si vous aviez été honnête, voici ce que vous auriez cité:

"Votre question en ce qui concerne les traitements de l'utérus rétroversé est pertinente, mais je ne suis pas en mesure de vous répondre.

Si j'avais à émettre une hypothèse, j'aurais tendance à croire que, comme pour un nez qui serait croche au milieu du visage, il n'y a rien à faire que d'apprendre à vivre avec cette différence!

Mais je vous suggère de poser la question à votre médecin pour avoir plus d'information, idéalement, à votre gynécologue.

Comme je disais dans la réponse précédente, je vous invite fortement à explorer la sexualité à l'extérieur de la pénétration vaginale, surtout si celle-ci vous procure de fortes douleurs..."

Je ne prétend pas avoir la science infuse et je sais reconnaître que j'ai des limites et que je ne connais pas tout; n'essayez pas de me faire dire quelque chose que je n'ai pas dites en supprimant des extraits pour déformer la réalité. Je ne comprends pas ce que vous avez à y gagner...

Il n'est pas impossible que les osthéopathes puissent travailler avec des femmes qui ont un utérus rétroversé, mais je ne connais pas ces traitements, donc pas en mesure de prendre position à ce sujet ni de les commenter.

Ensuite madame, sachez qu'il y a une différence entre "apprendre à s'aimer tel qu'on est" et "s'apitoyer sur son sort". Oui la chirurgie esthétique existe, mais elle n'est pas sans risque. Mon point de vue au sujet de la chirurgie est qu'elle devrait être en dernier recours et uniquement lorsqu'une souffrance psychologique est intense et ne peut être rétablit par un moyen moins invasif impliquant autant de risques pour la santé des femmes.

Le réseau québécois d'action pour la santé des femmes a fait un dossier très intéressant à propos de la chirurgie esthétique permettant aux femmes de connaître les différents risques pour leur santé avant de se lancer dans des opérations comprenant de multiples risque. Une chirurgie n'est pas aller en vacances à la plage. Certaines personnes en meurent.
http://rqasf.qc.ca/esthetique/index.htm

Pour certaines personnes, la chirurgie pourrait être une option, mais il ne faudrait pas que ça devienne LA première option afin de pouvoir cadrer dans le modèle de performance sexuelle auquel nous sommes tous et toutes confrontéEs.

Finalement, je crois qu'il faudrait un peu se calmer avec la théorie du complot qui vous fait croire que volontairement, le personnel médical ne souhaite pas inviter les femmes à consulter des spécialistes en médecine alternative; ce n'est pas mon cas. Il y a une différence entre "ne pas connaître des traitements existants et leur efficience" et "cacher l'information aux femmes afin de faire du profit".

Il faut faire la distinction entre "donner de mauvais conseils" et "reconnaître ses limites"; personnes n'est infaillible vous savez; ni moi, ni vous

Anonyme a dit…

Ce matin, j'ai questionné mon gynécologue face à certaines douleurs que je ressentais régulièrement lors de relations sexuelles et il m'a appris (à 32 ans!) que j'ai un utérus rétroversé! Votre billet m'a donné la meilleure des informations. Je comprends maintenant ce qui se passe dans mon corps et je me sens beaucoup plus "normale" dans ma différence! Merci beaucoup!!!

Anonyme a dit…

Bonjour Sophie, jai un utérus antéversé, jaimerai savoir s'il peux y avoir des douleur au niveaux des relations sexuelles et s'il y a des positions plus adaptés que d'autres<; <merci

Sophie sexologue a dit…

@Anonyme: Je vous invite à lire les précédents commentaires pour trouver des réponses à vos questions.

Bonne chance!

Anonyme a dit…

Merci beaucoup pour toutes ces informations.

Ce n'est qu'à l'âge de 36 ans que j'ai connu le nom de mon problème d'utérus. Aucun gynéco n'avait déterminé ni expliqué les douleurs que j'avais lors des rapports.

Grâce à mes recherches sur Internet, j'ai enfin compris et déculpabilisé par rapport à cette dite «anormalité» par un grand nombre de personnes.

Merci encore.

Anonyme a dit…

bonjour à vous ,
peut on être rétroversé ne pas avoir mal pendant les premiers rapport sexuel et ensuite d'un coup un jour avoir mal? j'ai rencontré mon ami j'avais 22ans nous avons ue des rapports normaux pendant quelques années puis un jour je me suis mise a avoir mal nous n'avons rien changé de nos rapports je n'ai pas changé de partenaire non plus , je ne comprend pas ce qu'il m'arrive si je suis bien dans ce cas la je suis au stade de la negations j'avoue ..mais est ce possible que les douleurs pendant l'acte surviennent que plus tard ?
j'ai vu un ginecologue , je n'ai pas evoquer avec lui cette possibilité car je ne connaissais pas , je pense que il aurait pue me le diagnostiquer si c'etait mon cas
merci par avance pour vos reponses

Sophie sexologue a dit…

@Anonyme; Votre question est très pertinente, mais elle dépasse mes compétences. Si les douleurs sont apparues dans un contexte où avant vous n'aviez pas de douleur, je crois que vous allez devoir en parler avec votre médecin ou votre gynécologue,car ce serait étonnant que ce soit dû au positionnement de votre utérus.

Je vous suggère de ne pas trop tarder avant de consulter votre médecin.

Bonne chance!

Anonyme a dit…

bonjours, j'ai et je connais cette particularité depuis ma 2 eme grossesse, mais aujourd'hui, je me pose une question, est ce dût a une malformation physique ou est ce qu'un abus sexuel remontant a la tendre enfance peux provoquer la position retroversé de l'utérus?

Anonyme a dit…

Jessica :

Bonjour sophie, merci beaucoup pour ce billet qui est trés interessant.

Je vais reprendre une question qui a été posée plus tot dans la discution mais vous y aviez repondu par la Radio et je n'arrive pas a recuperer votre enregistrement malheureusement.
Voila j ai une vie sexuelle depuis maintenant près de 7 ans avec de nombreux partenaires différents. J ai appris il y a peu que j avais un utérus retroversé et ma gyneco a parlé aussi de nodule qui serait l'origine des douleurs et donc m'a changé de pillule (progesterone desormais) pour les assecher et donc enlever les douleurs (je devrais le savoir dans 1 mois) en revanche je n'ai jamais eu d'orgasme vaginal (clito oui) et je voudrais savoir si c est pour ca que je ne peux pas avoir cette montée au rideau comme certaines l'apelle parce qu'il est vrai que meme des fois après une caresse ou une masturbation du coté du clito et un orgasme qui s'en suit j ai des douleurs au bas ventre les meme que les penetrations profondes.
donc il y a deux questions pour resumé :
- mon uterus peut il m'empecher de jouir vaginalement
- ce dernier egalement est il la cause de mes douleurs pendant un orgasme d'origine clitoridienne.

Merci

Anonyme a dit…

Ginette

bonjour moi je viens d'apprendre que j ai un utérus rétroversé moi le seul inconvénient ses que je suis toujour menstruer et je ne suis plus capable aisés normal

merci

Anonyme a dit…

bonjour,
moi aussi j'ai un utérus controversé et des douleur pendant l'amour,est ce que le fait de ne pas avoir des penetrations profondes peuvent nous empecher de jouir vaginalement car je n'ai jamais eu de jouissance vaginale , j'ai 31 ans

merci de votre reponse

Sophie sexologue a dit…

Bonjour mesdames,

vos questions sont très pertinentes, mais je ne suis absolument pas en mesure de répondre aussi précisément aux questions médicales qui concernent certaines d'entre-vous; je vous invite à questionner votre gynécologue pour procéder à des examens approfondies, incluant des examens physiques.

Je peux par contre vous dire que l'utérus rétroversé n'est ni en lien avec des agressions sexuelles vécues précédemment, et n'a pas de lien avec la "capacité" d'obtenir des orgasmes vaginaux.

Je ne ferai qu'une brève parenthèse à propos des orgasmes vaginaux, car il ne s'agit pas du sujet de ce post, mais sachez mesdames que seul le 1er tiers du vagin est sensible. La structure du vagin est loin d'être celle qui comporte le plus de terminaisons nerveuses permettant de faciliter l'atteinte du plaisir sexuel et de l'orgasme.

Il ne faut pas oublier que la pénétration du pénis dans le vagin a pour principal fonction d'avoir des enfants. Ce n'est pas synonyme de façon "idéale" d'obtenir un orgasme", loin de là.

Le vagin est l'équivalent, en terme de structure, à celle du corps du pénis sans le gland (car le gland de la femme est le clitoris). Connaissez-vous beaucoup d'hommes qui arrivent à atteindre l'orgasme sans que leur gland soit stimulé? Il en existe, bien sûr! Mais ces messieurs ne tentent pas d'arriver à ce résultat. Pourquoi en serait-il autrement pour vous? ;-)

Je sais que le sujet des orgasmes vaginaux comportent beaucoup de questions, mais je ne continuerai pas d'y répondre ici.

Merci!

Anonyme a dit…

Vs dites qu on ne avec mais Ds
Mon cas j ai eu un utérus retroverse apres
L accouchement de mon premier enfant avant ca il était normal du j ose dire le gygy a dit qu apres l accouchement de bb2 il pouvait de remettre a sa bonne place comme se remettre retroverse
Je confirme c douloureux et apres l
Accouchement je compte bien voir un
Osteo car la sexuellement c plus un
Supplice faire plaisir a zhom qu autre chose

Anonyme a dit…

bonjour,
il y a peu de temps je suis aller voir mon gynécologue qui m'a dit que mon utérus était rétroversé et donc d'ou me vienne les douleurs que j'ai lors des rapports. cela fait a peu prés 8/12 mois que cela me fait sa or avant je n'ai jamais eu de problème a ce niveau la et je viens de voir en lisant vos commentaire qu'un utérus ne peut pas être rétroverser en cour de vie. donc dois-je comprendre que mon gynécologue s'est tromper? ou est-ce possible?

Anonyme a dit…

bonjour sophie,je vien d'apprendre que mon utérus était rétroversé ce qui ne poser pas de souci dans mes rapport il ya un ans. les douleures sont presente constament depuis mes 18 ans sa m'arrive d'avoir comme des crampes a ne plus en bouger (es possible qu'il soit rétroversé du jour au lendemain?). mais ce que je jaurai voulu vraiment savoir ces les grossesse cela fait un bon bout de temp que nous essayons d'avoir un enfants ce qui ne marche pas. pourrai t'il etre possible que ce soit le faite d'avoir un utérus rétroversé??

Sophie sexologue a dit…

Rebonjour mesdames,

Je crois que je me suis peut-être mal exprimer au sujet des causes de l'utérus rétroversé. J'aurais plutôt dû dire qu'à ma connaissance, le fait d'avoir été victime d'agression sexuelle ne peut être la cause du déplacement de l'utérus. Par contre, il est possible que l'utérus se soit déplacé au cours de la grossesse et de l'accouchement et qu'il passe d'une position dites "normale" (antéroversée) à plus ou moins rétroversée, ce qui expliquerait l'apparition de douleurs lors de la pénétration après une grossesse.

Comme je disais dans mon précédent commentaire, je ne suis pas médecin et plusieurs de vos questions concernent des aspects médicaux qui nécessitent un examen médical complet. Je vous invite donc à vous adresser à votre médecin ou à votre gynécologue pour des questions plus précises vous concernant.

Bonne chance à toutes!